L’immobilier en France : évolution des prix et des cycles

Lorsque l’on évalue l’évolution des prix de l’immobilier en France, on peut dégager deux tendances en parallèle, qui se suivent mais dans des proportions différentes, à savoir Paris et le reste de la France. En effet, même si l’évolution concerne bien sûr ces deux critères, sur la capitale, les prix augmentent de façon bien plus importante, en proportions. On n’a jamais vu de montée des prix de l’immobilier plus forte que depuis ces 10 dernières années, et les tarifs ont tout simplement bondi. A Malte par exemple les prix de l’immobilier sont nettement plus intéressant.

Quelles évolutions de l’immobilier depuis 10 ans ?

Ces 10 dernières années ont donc été tout simplement impressionnantes en matière d’immobilier, ce qui ne laisse rien présager de bon pour les 10 années à venir. En effet, c’est bel et bien à partir des années 2000 que l’explosion des prix a eu lieu. Sachez qu’un pic a eu lieu dans les années 90, mais les prix sont retombés à un niveau raisonnable ensuite, et celui-ci concerne tout particulièrement Paris et l’Île de France, même si le reste du territoire a présenté une caractéristique similaire.

Puis, entre 2000 et 2005, une augmentation très importante s’est faite ressentir, et les prix ont quasiment doublé, aussi bien pour Paris, pour qui c’est encore un peu plus important, que pour le restant de la France. Cependant, c’était sans compter sur l’arrivée de la crise financière, qui a remis en question cette flambée des prix, et a un peu calmé les ardeurs de celle-ci.

On a en effet assisté à cette période à une légère dégringolade. Les prix ont un peu chuté, et ont fait de 2008/2009 une bonne période pour acheter. Cependant, aujourd’hui la tendance est à nouveau à la hausse malheureusement, pour le déplaisir de tous les futurs propriétaires qui aimeraient acheter.

La tendance d’ici 2020 est donc une hausse aussi conséquence, apriori, que celle que l’on a connu entre 2000 et 2010.

Une petite infographie (en anglais) sur l’immobilier

 

Savoir quand acheter ou quand vendre : 5 conseils indispensables à savoir

On ne peut pas vendre ou acheter un bien immobilier à n’importe quel moment. En effet, selon le contexte économique, il y a des périodes qui sont plus propices à la vente ou à l’achat d’un appartement ou d’une maison. Voici 5 conseils qui pourront vous aider à trouver le bien parfait pour vous, ou tout simplement à vendre votre maison plus rapidement, en profitant de périodes plus propices et avantageuses en la matière.

Les bons moments pour acheter ou vendre

Il est essentiel de penser aux périodes de l’année, et c’est l’objet de notre tout premier conseil. En effet, selon la saison, il est plus simple de vendre ou d’acheter un bien. Tout d’abord, en plein hiver, rares sont ceux qui envisagent un déménagement. En revanche, le printemps semble plus propice à ces changements particuliers, tout comme le courant de l’automne. Pour l’été, c’est au mois d’août que le marché est le moins actif.

Il faut savoir également acheter ou vendre quand les taux d’intérêt sont en baisse, en tant qu’acheteur vous faîtes des économies, et en tant que vendeur, vous trouvez davantage d’acheteurs, prêts même parfois à investir un peu plus d’argent dans leur bien immobilier.

On peut également considérer les fluctuations du marché concernant les prix de l’immobilier. Quand une stagnation s’amorce ou une légère baisse, c’est le moment d’acheter. Quand les prix augmentent, c’est bien sûr le bon moment pour vendre votre bien.

Il est également plus intéressant de vendre son bien immobilier quand il ne présente pas de traces trop importantes de votre présence en ces lieux. Vous vendrez mieux quand vous aurez fait quelques travaux pour que votre appartement ou votre maison soit en bon état au moment de la vente.

Enfin, dernier conseil, il est souvent plus intéressant d’acheter un bien immobilier, quand c’est possible, quand celui-ci est depuis longtemps sur le marché, car vous pourrez ainsi vous laisser une bonne marge de négociation.

Evolution des taux d’intérêt des prêts immobiliers en France

Selon les périodes et le contexte économique, les taux d’intérêt peuvent varier en France, et parfois de façon importante. Il est important de savoir où le marché en est si vous êtes le futur ou le propriétaire tout court de votre bien. Et en vous tenant toujours informé concernant l’évolution des taux, vous pourrez ainsi être en éveil, et peut-être réaliser des économies qui ne sont pas négligeables.

Où en sont les taux d’intérêt ?

Depuis quelques semaines, fin 2012, les taux d’intérêt du marché immobilier ont chuté de façon significative. Cela signifie dans un premier temps qu’en tant que futur acheteur, c’est un moment idéal pour acheter. Mine de rien, sur des prêts de cette envergure, même quelques dixièmes de points peuvent représenter des économies de plusieurs milliers d’euros, il est donc important de se jeter sur la bonne occasion concernant la baisse de ces taux pour devenir propriétaire sans plus attendre.

Et si vous avez déjà réalisé votre prêt immobilier il y a quelques années, rien n’est perdu ! On peut en effet trouver le moyen de faire en sorte que son banquier s’aligne. C’est ce que l’on appelle une négociation de prêt immobilier. En effet, sachant que les taux ont chuté ces dernières semaines, si vous étiez un nouveau client vous profiteriez de tarifs plus attractifs. Il n’y a pas de raison pour que vous vous en priviez sous prétexte que vous avez souscrit à ce crédit immobilier avant la baisse des taux.

Il se peut que votre banquier soit réfractaire à vous suivre dans cette négociation. Ainsi, une seule chose à faire, faire jouer la concurrence ! Si vous parvenez à trouver chez un concurrent une proposition de prêt plus intéressante, il y a de fortes chances que votre banquier s’aligne, ne serait-ce que pour vous garder en tant que client, et le tour est joué !

Agent immobilier : 5 critères de sélection pour mieux acheter ou vendre

Savoir à qui l’on confie sa maison à vendre ou l’achat de son premier bien immobilier par exemple, est important. Il est donc essentiel de savoir bien choisir la personne qui nous aidera dans cette démarche, en sachant bien sélectionner son partenaire. N’oublions pas que vous allez permettre à cet agent de gagner une belle commission dès lors que votre bien sera vendu, ou que vous aurez acheté celui de quelqu’un d’autre. Il ne faut donc pas hésiter à faire preuve d’un peu d’exigence.

Un bon agent immobilier à vos côtes

Tout d’abord, un bon agent immobilier sait écouter. Si vous sentez que la personne que vous avez en face de vous ne prend pas le temps d’écouter vos requêtes sans vous couper la parole, vous pourrez laisser tomber le mandat, car vous ne parviendrez pas à vos fins, aussi bien en matière de vente que d’achat d’un bien.

Pensez également à ne pas signer de mandat d’exclusivité, dans votre intérêt. Ne confier votre bien qu’à une seule agence n’est pas spécialement judicieux, sachant que vous ne pourrez pas profiter des services de quelqu’un d’autre en cours de route. Si vous souhaitez vendre rapidement, ce n’est pas une bonne idée, sauf si vous êtes tombé sur l’agent immobilier le plus performant de votre région.

Un bon agent immobilier saura manier les outils du web, et mettre sur internet votre bien en vente, sur son propre site, relatif à son agence, ou sur l’un des sites d’annonces que l’on peut désormais trouver sur le web. S’il ne vous en parle pas, inutile de poursuivre avec celui-ci.

Votre agent devra également être bien équipé, pour prendre de belles photos de votre bien immobilier. Sachez donc en faire un critère de sélection : s’il ne sait pas mettre en valeur votre maison, comment saura-t-il la vendre ?

Enfin, n’hésitez pas à congédier votre agent immobilier si, en tant qu’acheteur, il ne prend pas la peine de vous contacter régulièrement dès lors qu’il trouve des biens qui pourraient vous convenir ou que de nouveaux produits arrivent à l’agence. Il est quand même tenu de travailler !

Maison à vendre : les meilleurs sites d’annonces

Lorsque l’on souhaite vendre rapidement sa maison, il ne serait pas judicieux de se servir du web, puisque c’est désormais monnaie courante dans l’immobilier. En effet, rares sont ceux qui ne déposent pas une petite annonce pour vendre leur bien immobilier ! Il y a quelques sites à retenir en particulier, ce sont les plus visités, et donc les plus intéressants pour vendre ou acheter une maison, puisque les biens sont nombreux, mais aussi les visiteurs, c’est donc tout bénef’ pour vous.

Où mettre sa maison à vendre ?

En tant que particulier, il existe un site tout simplement incontournable, aussi bien pour vendre sa maison que n’importe quel autre bien, c’est bien sûr LeBonCoin.fr. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, sachez qu’il s’agit d’une très grande plateforme, sur laquelle on peut mettre en vente n’importe quel bien, mais aussi exprimer une demande ou une recherche, toujours par le biais de petites annonces. L’énorme avantage que présente Le Bon Coin en matière d’argent, c’est que les annonces déposées sont gratuites dans leur version basique. On peut acheter quelques services supplémentaires, comme une fonction qui permet d’ajouter plus de photos par exemple, mais sachant que le site vous permet d’en mettre trois, vous n’en aurez pas besoin.

Si vous êtes dans une agence immobilière, il y a de fortes chances pour que votre bien se retrouve sur le site SeLoger.com. Il s’agit également d’un grand site d’annonces, mais sur lequel seuls les professionnels peuvent déposer. Si vous recherchez un bien immobilier et que vous n’avez pas spécialement d’exigence concernant l’intervention ou non d’une agence, il sera intéressant d’aller y faire un tour pour comparer et pour découvrir des biens que vous ne verriez pas sur LeBonCoin par exemple. Cependant, on ne peut pas y déposer d’annonce si l’on n’est pas un professionnel.

De particulier à particulier : la meilleure méthode pour acheter ou vendre un bien immobilier ?

En matière d’immobilier, les agences n’ont pas forcément le monopole. En effet, on peut également décider de s’occuper de la vente de son bien dans son intégralité en tant que particulier. Mais est-ce la meilleure méthode ? Voici un comparatif qui vous permettra d’y voir plus clair, que vous soyez un vendeur ou un acheteur.

Particuliers ou agence ?

Pour acheter un bien immobilier ou vendre le sien, la question se pose toujours : dois-je faire appel à une agence ou me débrouiller seul, sans intervention de professionnels ? En matière d’avantages, on peut en effet se dire que le fait de vendre directement entre particuliers permet de faire une belle économie, celle des frais d’agence. Mais finalement, c’est surtout au vendeur que cela s’applique, puisqu’il s’alignera sur les prix du marché, qui sont évalués en tenant compte des frais d’agence éventuels. Ainsi, en tant qu’acheteur, vous ne réaliserez qu’une économie virtuelle, le vendeur aurait simplement vendu un peu moins cher une fois les frais d’agence ajoutés. En revanche, si c’est vous qui proposez votre bien immobilier à la vente, vous pourrez donc faire un bénéfice supplémentaire, sur les frais.

Cela étant, il faut savoir que les professionnels pourront s’occuper à proprement parler de la prise en charge de votre maison. Ils pourront mettre en application leurs talents de vendeur, en énumérant des arguments que vous n’auriez pas forcément donnés. Ils mettront, a priori, tout en oeuvre pour que votre maison soit vendue rapidement, puisqu’ils y ont un intérêt financier. En revanche, évitez de signer un contrat d’exclusivité : cela vous empêcherait de faire appel à d’autres agences, et vous pourriez vous retrouver un peu bloqué.

Avec ou sans agence, tout dépend de votre faculté à prendre en charge la vente ou la recherche d’appartement ou de maison. Les bons agents immobiliers font bien leur travail, et vous permettent parfois de trouver des clients plus rapidement.

Passer par un particulier ou une agence pour acheter un appartement : avantages et inconvénients

Vous êtes un futur propriétaire désireux de s’offrir le bien immobilier de ses rêves ? Vous vous posez sans doute la question de passer par une agence, ou d’opter plutôt pour une vente entre particuliers. Que penser de ces deux solutions ? C’est ce que nous allons tenter de vous expliquer tout au long de cet article, destiné à vous aider dans votre choix.

Acheter sous les meilleurs hospices

Acheter un bien immobilier est généralement un investissement très important. Et de ce fait, il convient de ne pas se tromper. C’est là que l’agence peut nous aider : celle-ci est obligée d’appliquer certains critères de sécurité dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, puisqu’elle la prend en charge, ainsi qu’une certaine responsabilité relative à cet acte. Ainsi, les agences se doivent de proposer des logements salubres, et qui répondent à certaines normes de sécurité, protégeant ainsi les futurs propriétaires, mais aussi vous-même. De plus, l’agence pourra vous proposer de nombreux biens, que vous pourrez visiter facilement puisqu’elle disposera d’une clé, et vous permettra alors de vous y rendre en compagnie d’un agent, même lors de l’absence d’un propriétaire.

Cela étant, le fait de passer par une agence immobilière engendre des dépenses plus ou moins importantes, puisque les frais sont importants pour les vendeurs. On peut ainsi espérer payer un peu moins cher en passant par les particuliers, en sachant que certains propriétaires s’alignent avec les prix des agences, même sans qu’il n’y ait de frais dans leur cas, pour faire un bénéfice un peu plus important.

Pensez à bien comparer les prix, mais aussi à vous faire accompagner durant vos visites par un de vos proches connaissant bien l’immobilier, les normes, et les vices cachés que l’on peut trouver parfois, et qui compromettent les achats de certains futurs propriétaires.

Passer par une agence ou de particulier à particulier pour louer un appartement : avantages et inconvénients

Selon ses besoins, on peut considérer que le fait de faire appel à une agence immobilière pour louer son bien peut s’avérer utile ou non. Tout dépend de vos propres convictions, et de votre envie de vous débarrasser d’une grande partie des tâches de gestion qui sont associées à cette démarche. Nous allons analyser pour vous les plus et les moins  ce propos, afin que vous puissiez faire le meilleur choix possible concernant votre bien immobilier.

Agence ou particulier ?

Lorsque l’on se présente en tant que particulier pour louer un appartement, il apparaît déjà le fait que l’on intéresse davantage les locataires. Ceux-ci n’auront ainsi pas de frais d’agences à payer, ce qui sera également votre cas, et représente alors une grosse économie tous les mois. Vous pourrez ainsi profiter des revenus générés dans leur intégralité, un bon point pour le système de particulier à particulier. De plus, cela vous permet d’être contacté en direct, ce qui peut être rassurant pour certains propriétaires qui souhaitent maîtriser la gestion de leur bien immobilier au quotidien sans la confier à une agence.

Cependant, les agences ont aussi un rôle intéressant dans la location d’appartements. Bien sûr, vous devrez payer une certaine somme pour déléguer votre gérance, mais pour des raisons qui ne sont pas illégitimes. Dans un premier temps, vous n’aurez pas d’annonce à passer ni de visite à réaliser, sans parler bien sûr de l’état des lieux de votre bien immobilier, tout cela passera directement par ces professionnels de l’immobilier pendant que vous pourrez tranquillement vaquer à vos occupations. De plus, les loyers sont envoyés à l’agence en direct, et cela vous permet de ne pas avoir à démarcher directement votre locataire si celui-ci est en retard. Cela aussi est fastidieux, et ce sera le rôle de votre agence immobilière. On gagne alors beaucoup de temps et on s’évite un grand nombre de formalités compliquées et chronophages.